La classe semi-flexible !

Pour cette rentrée scolaire, les élèves vont découvrir un nouveau cadre d’apprentissage. Plus particulièrement les classes de Mesdames Forrez et Defois-Froger.

Mais qu’est-ce donc ?

Nous avons demandé à Madame Forrez de nous expliquer en quoi cela consiste et quels sont les avantages de ces changements.

« Partant du principe qu’il nous est demandé de différencier le travail selon les besoins des enfants, il nous est apparu qu’il fallait fonctionner selon des niveaux d’acquisition des compétences et donc, inévitablement, différents, selon les élèves. Le rythme d’apprentissage des uns n’est pas le rythme des autres. Chaque élève avance donc à son rythme selon un plan de travail.
De ce fait, puisqu’ils ne font pas la même chose en même temps, il est nécessaire que le matériel de chaque niveau soit accessible aux enfants.

C’est pour cette raison que nous avons sollicité la municipalité pour l’acquisition d’un mobilier qui puisse s’adapter à ce fonctionnement en ateliers.

De plus, selon les recherches en neuro-psychologie et en pédagogie, il apparait que l’école ne répond pas au besoin de mouvement des enfants. Leur demander de rester assis à la même place durant plusieurs heures leur demande un coût attentionnel qui de ce fait, laisse moins de place aux apprentissages nécessitant également de la concentration.

Leur capacité de concentration n’étant pas infini, il nous apparait judicieux de nourrir ce besoin de mouvement afin d’augmenter les capacités de travail.  C’est ce que préconise également toutes les recherches sur les intelligences multiples et la nécessité de verbalisation des apprentissages.

Dans cette logique, les enfants ont la possibilité de travailler à une autre place que la leur, puisque le travail en ateliers demandé est souvent de la manipulation de matériel où il n’y a pas forcément d’écrit.

Ils peuvent donc s’assoir à différents endroits de la classe où ils se sentent au mieux pour travailler : sur les tapis, sur les petites tables etc… Nous souhaitions donc amener d’autres solutions d’assises telles que la petite table, des plateaux, les blocs-notes sur lesquelles s’appuyer, les Z-tool qui leur permettent d’avoir un plan de travail face à eux, les coussins de méditation etc….

Il leur sera également possible de s’assoir sur des assises non- conventionnelles mais qui gagnent en confort et en possibilité de bouger légèrement sans gêner les autres, comme les ballons de gymnastique, les ballons étant bloqués par le support.« 

Sur des temps et des activités déterminés les enfants choisiront leurs supports de travail.

La commune a affecté la somme de 1000 € au titre de l’investissement.

Nous souhaitons aux enseignantes, aux élèves et à leurs familles une excellente rentée scolaire.

Retourner sur la liste des articles